Le plan était presque parfait.

Oui j’avais tout prévu, tout était prêt, la note de blog devait s’intituler « J’adore quand un plan se déroule sans accroc » ou encore « Comment rallier les Antilles depuis la Bretagne en moins de 5 heures » et être d’une qualité telle que l’audience de ce blog devait décupler (au moins sur une journée) et faire de moi la star du web de ma famille. Eh bien sachez le : ce merveilleux plan est tombé à l’eau, il s’est envolé dans l’éther comme la fumée d’une cigarette*. Tout avait pourtant si bien commencé : votre serviteur sans rien demander du tout s’était

Edith Lefel revisitée.

Quand une artiste talentueuse rend hommage à une consœur disparue trop tôt ça donne ça : C’est un extrait de l’album « Edith Lefel Tribute » par Valérie Louri qui comme son nom l’indique rend hommage à l’une des plus belles voix de la chanson créole : Edith Lefel disparue en 2003. Cet album réussi le tour de force de réinventer des chansons sans pour autant trahir l’interprète originale. La lauréate des Dom Tom Folies* 2006 , elle à osé, et plutot que se contenter d’un simple « lifting sonore » en remixant du zouk des années 1990 au goût des années 2010, elle

Le chouval bwa qui venait de Cuba

Je sais qu’avec un intitulé pareil j’ai du perdre quelques uns de mes fidèles lecteurs en route, c’est l’inconvénient d’utiliser tout le temps les mêmes ficelles. Alors sans plus tarder, un indice pour ceux qui n’ont pas encore décroché : il s’agit encore une fois de musique tropicale. Je ne vous ferais pas l’injure de vous expliquer Cuba , la plus grande île de l’archipel antillais, situé à environ 120 kilomètres au sud de la Floride, patrie du Buena Vista Social Club des cigares et malheureusement du mojito :-), car je sais que, cultivés comme vous l’êtes, vous savez déjà

Henri Debs producteur créole

Le producteur, auteur-compositeur, interprète guadeloupéen Henri Debs s’est éteint  le 19 août 2013 après plus de 50 ans de carrière et après moult tergiversations j’ai décidé de lui rendre un mini-hommage parce que tout au long de ses 52 ans de carrière il a touché un peu à tout et à sa façon il a largement contribué au rayonnement de la musique des Antilles françaises à travers le monde. Comme tout producteur il ne s’est pas fait que des amis au cours de sa carrière : nous le savons tous , dans le monde de la musique le producteur c’est

Quand Willy Colon et Ruben Blades se mettent au dancehall

Évidemment c’est encore une fois une petite plaisanterie de mon cru :  ces deux légendes vivantes de la musique latine n’ont pas jeté aux orties les 30 a 40 dernières années pour se tourner vers des musiques venues de Jamaïque, c’est plutôt la Jamaïque qui s’est mise à la salsa si on peut dire. Mais pour comprendre ou je veux en venir il faut commencer par le début. Nous sommes donc en 1978 et en cette année bénie des dieux sort ce qui sera le point culminant de la collaboration entre Willy Colon et Ruben Blades : l’album intitulé Siembra

Quand la musique country conduit au suicide

Sous ce titre on ne peut plus racoleur dont j’ai partiellement honte 😉 , se cache une très sérieuse étude qui bien évidemment ne saute pas directement à cette conclusion hâtive, mais cependant des chercheurs américains auraient réussi à établir une corrélation assez nette entre le nombre de chansons country diffusées en radio et le nombre de suicides. Je simplifie mais c’est très bien expliqué dans cet article,  duquel il ressort quand même que si vous n’êtes pas un homme blanc fan de country music vous avez une chance d’arriver à la fin de ce post sans commettre l’irréparable, car

En «mawonaj» avec Kassav

Le « mawonaj tour » de Kassav faisait étape à Toulouse le 14 juin dernier dans le cadre du Festival Rio Loco et cela coïncide peu ou prou avec la parution de leur seizième* album. Ne reculant devant aucun sacrifice, l’auteur de ces lignes a fait le déplacement parce que, après avoir assisté à l’une des soirées parisiennes de la tournée 2013, où Kassav joue « à domicile » comme on dit les milieux sportifs , il jugeait  intéressant de les voir évoluer « à l’extérieur » histoire de s’assurer que la légende du groupe qui assure le spectacle et fait

Mizikopeyi : bonus concert

Le mercredi 26 juin 2013, la ville de Montreuil inaugurait la place Aimé Césaire en présence de la Ministre de la Justice, et,en clôture de la cérémonie, était invité un groupe qu’on aime beaucoup sur ce blog, ce groupe ayant lui même un invité (Chris Combette) qu’on aime bien aussi sur ce blog. Pour ceux qui l’ignore Chris Combette est un auteur compositeur guyanais qui s’est illustré il y a quelques années avec le tube « Lombraj an pyié mango » en duo avec Jocelyne Béroard du groupe Kassav sur l’excellente compilation « Duos du soleil vol 1 », et dont on retrouve une

Mizikopeyi épisode 3 : retour au « kréyol djazz »*

Souvenez-vous, je vous ai déjà parlé ici et là et là aussi de Mizikopeyi le premier big band de musique antillaise. Eh bien, le projet de Tony Chasseur et Thierry Vaton est reparti de plus belle avec un nouvel album sorti courant mai 2013 intitulé « Jazz créole » et une mini-tournée qui les a mené du théâtre de la reine Blanche à Paris, au festival Terres de Blues à Marie-Galante (Guadeloupe) puis à la soirée de clôture du festival de jazz du Lamentin en Martinique. J’aurais du vous en parler plus bien plus tôt : du coup je laisse un peu

Rio Loco 2013 : Antilles sur Garonne

La 19éme édition du festival Rio Loco s’est tenue du 12 au 16 juin à Toulouse et avait pour thème les Antilles, toutes les Antilles de Cuba à Trinidad et Tobago en passant la Jamaïque, Porto-Rico, la Martinique, … Après une brève concertation la rédaction de Karambloggage s’est transportée sur place afin de vivre les 3 derniers jours de l’événement, les 3 derniers jours parce que l’unique membre de la prestigieuse rédaction de ce blog a un vrai métier qui ne lui permet pas de partir en vadrouille aux six quatre coins de l’hexagone dès qu’un festival sort une programmation